Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est une abréviation que l’on entend souvent, mais beaucoup d’entre nous ignore sa signification. Il s’agit d’un cannabinoïde présent naturellement dans la plante de cannabis ou de chanvre. Depuis quelques années, l’intérêt pour cet élément ne cesse de croître notamment dans le domaine de la médecine. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce cannabinoïde qui renferme de nombreuses vertus thérapeutiques.

CBD et THC : les différences

Le CBD et le THC sont des cannabinoïdes et leur structure moléculaire est assez proche. Toutefois, il ne faut pas les confondre, car ils présentent de nombreuses différences. La première, et non des moindres, c’est que le THC est strictement illégal en France, alors que le CBD est toléré. À noter que l’effet psychotrope entraîné par le cannabis provient du THC. Cet effet donne lieu à des sensations d’euphorie et d’ivresse et peut même déstabiliser les consommateurs de cannabis. Le CBD lui n’entraîne pas un tel effet. En revanche, il possède des vertus relaxantes et permet de combattre l’anxiété et le stress. Ce cannabinoïde est aussi connu pour ses propriétés médicales raisons pour laquelle il intéresse les professionnels de la médecine.

Le CBD, la plupart du temps, n’est présent qu’à un taux très faible dans le cannabis. Cependant, depuis quelques années, on rencontre de nouvelles variétés de cannabis renfermant une forte quantité de CBD et un très faible taux de THC. Ainsi, ces plantes particulières peuvent contenir 20% de CBD pour seulement 1% de THC. Pour cette raison, elles intéressent le domaine médical.

Le CBD du point de vue légal

La loi autorise l’exploitation du CBD en France et par la même la culture de chanvre. Toutefois, il ne s’agit pas de toutes les plantes de chanvre, mais uniquement celles qui contiennent un taux de THC inférieur à 0,2%. Parmi les variétés de chanvre dont la culture est autorisée en France se trouve la « Carmagnola », une plante qui vient d’Italie. Ses fleurs contiennent jusqu’à 9% de cannabinoïde. Ce cannabinoïde est bien toléré par l’organisme et n’entraîne aucun effet indésirable sur la santé. Il est non toxique raison pour laquelle son exploitation est autorisée.

C’est sous forme d’huile de CBD que ce cannabinoïde est souvent utilisé et l’huile en question est vendue sous forme de complément alimentaire. Pour la prise, la voie sublinguale est la plus courante. Il existe également une autre forme d’utilisation qui consiste à vaporiser le CBD via l’utilisation d’un isolat de CBD infusé aux terpènes de cannabis. Avec la vaporisation, le CBD offre une action plus rapide et garantit le maximum d’efficacité. Un meilleur contrôle du dosage est également au rendez-vous et l’utilisateur peut profiter de ses délicieux arômes.

Les effets du CBD sur l’organisme

À la différence du THC, le CBD n’agit qu’un tout petit peu avec les récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2) qui sont présents dans l’organisme. En revanche, des actions du cannabinoïde sont enregistrées sur d’autres récepteurs comme le 5-HT1A ou encore le GPR55. Il faut noter que le CBD a le pouvoir de freiner les effets psychotropes du THC dans le cas où les deux sont consommés en même temps. Trois cas peuvent alors se présenter. Si le taux du THC est supérieur à celui du CBD, l’effet psychotrope est important. Si les deux cannabinoïdes présentent le même taux, l’effet psychotrope sera toujours présent, mais plus doux. Mais dans le cas où me taux de CBD est nettement plus élevé que celui du THC, l’effet psychotrope ne sera pas ressenti.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *